paysage1
paysage1
paysage1

Détail de la sortie

Retour liste
Date :
26.01.14
Lieu :
Alpes vaudoises
Titre :

La Fava

Récit :
C'est vrai qu'il fallait être convaincu, ce matin, lorsque le vent, rabattant la neige contre la porte du chalet, la claque. Bon…
Au rendez-vous de St Triphon, l'humeur est plutôt dubitative. Les nouveaux participants évoquent une météo de plus en plus dépressive, une côte de dangers de plus en plus menaçante. Le chœur des anciens clame :la  Fava, on y va !Encouragée par le sourire de Francine, Claudine et leurs « glaciens », la majorité l'emporte.
Plus nous nous enfonçons dans le Valais, plus le temps s'améliore, le moral avec !
Aux Mayens de My, où nous laissons la voiture, la neige peine à recouvrir les hautes graminées.
Nous traversons la forêt sous des petits flocons, dignes d'un conte de fée.
A l'orée, c'est le blizzard. Bon…
Volonté est de grimper jusqu'au Grand Chalet, dont nous entrevoyons le faîte entre deux bourrasques.
Ce dit Grand Chalet est, en fait, un ensemble de corps de logis et étables encastrés de façon télescopique. Facile en été, lorsque les paysans ont besoin de pâturages, suffit de remboîter le tout !
Eric, notre chef de course plein de ressources, entretient l' humour de la troupe, en nous distribuant des biscuits au chocolat .Moralité, à la question : que fait-on ? bien, on continue !
Nous marcherons jusqu'à ce que des pentes de plus de 30degré, à gueules de baleines cachées et plaques à vent annoncées, ne nous rebutent.
Derrière nous, sur le ciel blanc plombé, les 4000m se détachent tel un gigantesque papier découpé.
Dans cette descente en neige soufflée, Alexandre nous démontre ses talents de skieur Vosgien. Pierre nous le  prouve : la valeur ne s'émousse pas avec le nombre des années. Christine, Rita, maîtrisant le mixte, se font plaisir. Martine si tu n'avais rien dit, nous ne aurions pas remarqués : c'était ta première randonnée  à peau de phoque. Alors bienvenue au club et beaucoup de plaisirs en montagne.
Grand merci à Eric, chef de course remplaçant, une des perles que recèle notre club, je me réjouis de re-emboiter tes pas.
Amitiés Carine